Le Front national doit être battu à Brignoles

Publié le par MRC37

Communiqué de Jean-Luc Laurent, député, président du MRC

 

 

 

Dimanche dernier, l’élection cantonale partielle de Brignoles a vu l’élimination de la gauche dès le premier tour.

Après plusieurs législatives partielles perdues, cette élection prouve encore une fois la difficulté de la gauche à mobiliser son électorat.

Cette difficulté touche les partis qui soutiennent le gouvernement comme ceux qui en font la critique systématique.

La lutte incantatoire contre le Front National n’y suffira pas, la gauche doit offrir au pays une perspective, une dynamique et des repères.

Dans la crise de longue durée que traverse notre pays, la dépression s’ajoute à la récession et au chômage. Le Front National prospère sur cette situation en parlant haut et en désignant des boucs-émissaires. La gauche n’a évidemment pas le droit à ces facilités ; au gouvernement, elle doit agir et non gérer.

Aujourd’hui, les citoyens de Brignoles sont contraints de devoir arbitrer entre la candidate de l’UMP et celui du Front National arrivé en tête. Quelques soient les errements de la droite démocratique, le vote Front National ou l’abstention spectatrice du désastre ne sont pas des options.

Le candidat du Front National doit être battu car ce parti, malgré les artifices rhétoriques qu’il déploie, est profondément étranger aux principes démocratiques et républicains. Aussi le Mouvement Républicain et Citoyen appelle les électeurs du canton de Brignoles à voter pour la candidate de l’UMP.    

Publié dans republique

Commenter cet article